HAORI FEMME 012-226 (L)

TEXTILE
TAILLE:A 132,5 cm
LONGUEUR HAORI 75,5 cm
TAILLE:C 63 cm
TAILLE:D 47 cm
POIDS
Poids 500 g
TAILLE
TAILLE L
Avez-vous des questions concernant HAORI FEMME 012-226 (L)?

Pour connaître les frais de livraison d'un article, sélectionnez-le et ajoutez-le à votre panier pour obtenir une simple estimation qui ne vous engage pas. Vous avez le choix entre 2 types d'envoi :

économique (e-packet) avec recommandé et suivi pour les colis inférieurs à 2 kg.

➤ express (EMS) avec recommandé et suivi (délai 4 à 10j). Au-delà de 10j, contactez votre bureau de poste.

N'hésitez pas à nous écrire si vous avez des questions !

 

HAORI FEMME 012-226 (L)

Fleurs de prunier, ume


Haori en soie, entièrement doublé. Le tissu est traité selon le procédé de teinture shibori qui donne à l'ensemble un effet de relief créé par la formation de petits picots sur toute la surface.

Des branches de prunier en pleine floraison sont disposées en asymétrie sur toute la surface dans une composition splendide et originale. Les fleurs blanches sont bordées d'un fin liseré rouge. Cette représentation est une véritable ode au printemps et à l'arrivée de la nouvelle année. D’origine chinoise, le prunier a été importé au Japon au cours de l’époque de Nara. Très tôt son évocation apparait dans les recueils de poèmes notamment le Manyôshû. En raison de la simplicité et de la pureté de leur forme, ces fleurs au parfum si délicat qui fleurissent sans faiblir au plus froid de l'hiver symbolisent parfaitement la fragilité, la délicatesse et le courage. Des raisons pour lesquelle les Japonais les aiment particulièrement sans oublier qu'elles annoncent aussi le printemps et les beaux jours.

Le thème de la doublure est en complète harmonie avec la saison et montre des coquillages abondamment décorés qui évoquent également un jeu pratiqué lors des festivités du nouvel-an (kai-awase). L'intérieur des coquillages est peint de scènes élaborées évoquant la culture de cour de l'époque de Heian (10e-12e s.) et très souvent en lien avec le roman fleuve de ces années, le Dit du Genji écrit par Murasaki Shikibu. Il s'agit de réunir le plus rapidement possible deux coquillages dont la scène se complète. On voit ici, des personnages de cour habillés à la mode de l'époque associés à des massifs floraux, à des poèmes et à des formes géométriques appelées genji-kô, relatif à un autre jeu qui consistait à deviner des senteurs d'encens très en vogue également à la cour. Grâce à toutes ces évocations, il devient difficile de ne pas se laisser à l'élégance de cette fresque romanesque !

Belle cordelette en soie bicolore, jaune et lilas.

Excellent état de l'ensemble.


  • Modèle : 012-226
  • Disponibilité : En Stock
  • 160€

Options disponibles

Bleu et blancHaori en soie satinée entièrement doublé, dans des nuances qui annoncent l'été.Un motif..
75€
H.T : 75€

Fleurs de prunierHaori en soie, doublé, orné d'un magnifique motif monochrome de branches de prunier..
170€
H.T : 170€

Teinture shiboriHaori en soie entièrement doublé aux couleurs acidulées et saisonnières.Le tissu est..
90€
H.T : 90€