014-106 Divinité de la compassion
DIMENSIONS
Hauteur 25,5 cm (38 cm avec socle)
POIDS
Poids 650 g
Avez-vous des questions concernant 014-106 Divinité de la compassion?

Pour connaître les frais de livraison d'un article, sélectionnez-le et ajoutez-le à votre panier pour obtenir une simple estimation. Vous avez le choix entre 2 types d'envoi :

économique (e-packet) avec recommandé et suivi ou en express (délai: 10j à 1 mois). Pour les colis inférieurs à 2 kg.

➤ express (EMS) avec recommandé et suivi (délai 4 à 10j). Au-delà de 10j, contactez votre bureau de poste.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !

 

014-106 Divinité de la compassion

Jû ichi men Kannon, Kannon aux 11 visages



Kannon (Avalokitêśvara) est une des divinité les plus aimées et les plus vénérées en Asie et au Japon. Son culte a commencé en Inde aux 1er et 2e siècles de notre ère pour se répandre ensuite en Asie du sud-est, en Chine, en Corée puis au Japon à la fin du 6e siècle.

Kannon est celui (ou celle car il existe des versions féminines et masculines) qui observe et écoute les souffrances du monde, qui aide les êtres en difficulté à atteindre l'éveil tout en différant son propre salut tant que tous ne seront pas sauvés.

Voici une représentation de Kannon aux 11 visages (Jû-ichi-men kannon), une des six formes dans lesquelles elle apparaît pour sauver les êtres piégés dans le cycle karmique. Sa couronne est surmontée de 10 petites têtes toutes différentes. Il existe plusieurs interprétations pour expliquer leur présence; selon la plus plausible, les 10 têtes les plus basses correspondraient aux 10 étapes à surmonter pour passer de l'enfer à l'éveil, la 11e tête placée au centre et surélevée symboliserait le stade ultime, celui d'Éveillé. Chaque visage exprime généralement différentes émotions: peur, colère, rire... mais ici, la sculpture est simplifiée et on ne discerne pas les traits.

Le visage aux yeux mi-clos exprime une grande douceur avec des traits harmonieux et réguliers. La chevelure remontée en chignon a gardé quelques traces de peinture bleue.

La main droite est levée avec la paume tournée vers l'extérieur, les doigts pointés vers le haut dans le geste (mudra) de la non-peur (semui-in), celui-là même que le Bouddha historique aurait fait juste après son Éveil.

La main gauche tient un flacon ou un vase qui peut contenir un lotus ou un elixir miraculeux jôsui censé apaiser la soif des dévôts.

Une parure en métal (kirikane) et petites perles de verre finement travaillée est encore présente partiellement autour du cou et sur la poitrine. 

Une écharpe décorative (jôhaku) passée sur les épaules descend de chaque côté  jusqu'au sol dans un mouvement très gracieux.

Le socle est composé de pétales de lotus.

Une mandorle (auréole, kôhai) amovible, en bois doré scuplté accompagne la statuette, dans un style typique de la période d'Edo.

L'ensemble se compose de 3 parties distinctes: le socle, la statuette et la mandorle.

Quelques restaurations: pied gauche, feuilles d'or sur le vêtement (kinpaku). Le socle a été restauré plus tardivement.

Très bon état de l'ensemble.

Période: début Edo (1603-1868)


  • Modèle : 014-106
  • Disponibilité : En Stock

Options disponibles

CONVERTISSEUR

 

Passer des cm aux inches