POCHOIR KATAGAMI 17NA307 (L)
Avez-vous des questions concernant POCHOIR KATAGAMI 17NA307 (L)?

ESTIMATION

Avant de valider votre commande, obtenez une estimation des frais de livraison:

 Ajoutez les articles choisis au panier.

 Sélectionnez “Frais d’expédition” en indiquant votre pays, région et code postal pour obtenir une estimation.

 Sélectionnez Annuler ou Appliquer la livraison si vous souhaitez valider cette commande.


FRAIS DE LIVRAISON

en raison du conflit en Ukraine, seul le mode d’expédition “EMS express” est actuellement disponible à partir du Japon vers l’Europe. 

Nous avons bien conscience que ce tarif imposé augmente le montant de vos commandes et c’est la raison pour laquelle nous vous donnons désormais la possibilité de choisir le tarif éco e-packet concernant les colis inférieurs à 2 kg, tout en continuant à bénéficier du mode d’expédition express EMS, pris en charge par Mitate. Pour les colis supérieurs à 2 kg, merci de choisir le mode d'expédition EMS express.

POCHOIR KATAGAMI 17NA307 (L)

Feuilles d'érables


L’impression sur tissu à l'aide de pochoirs en papier se répand dans l’archipel dès l’époque de Kamakura (1185-1333). Toutefois, cette technique n’est parfaitement maîtrisée que quelques siècles plus tard, à l’époque d’Edo. Ces feuilles brun-noir frappent par la beauté des motifs et l’incroyable habileté qu’a nécessitée leur confection. Les multiples applications de la décoration au pochoir se retrouvent sur des vêtements variés: tenues de samurai, costumes d’acteurs de théâtre kyôgen, kimonos pour femmes, costumes traditionnels d’Okinawa... Au cours des années 1850, la fin de l’isolement du Japon entraîne un intense commerce entre l’archipel et l’Occident. Les Occidentaux assouvissent leur goût pour les objets exotiques en important des laques, céramiques, tissus, netsuke... C’est le temps du japonisme. Les pochoirs japonais n’affluent sur le marché européen qu’à partir de la fin du XIXe siècle, lorsque l’industrie textile japonaise en pleine mutation commence à s’en désintéresser. Ils font donc partie du répertoire tardif du japonisme. Les artistes occidentaux s’en inspirent quand ils sont disponibles en grand nombre dans les musées, les bibliothèques, les écoles et les ateliers d’Europe ou des Etats-Unis.

Ce pochoir est entièrement composé de petites feuilles d'érables aux bords finement découpés, disposées dans un joyeux désordre sur toute la surface, comme éparpillées par le vent d'automne. Au Japon, la coloration des feuillages en automne est un phénomène qui déplace les foules au même titre que la floraison des cerisiers au printemps. Les lieux célèbres pour leurs feuillages d'automne, notamment Nikko ou les temples et les jardins de Kyoto, débordent alors de touristes. La coutume d'admirer les feuilles d'automne aurait commencé à l'époque Heian (794-1185). Très bon état. Travail minutieux et soigné réalisé par des artisans talentueux. Années Taishô (1912-1926)

⭕️ La présence de petits trous ou d'indications au crayon sur les bords des katagami est normale car avant d'être des objets décoratifs, ce sont avant tout des outils utilisés au quotidien par les artisans-teinturiers.

⭕️ Ces objets anciens sont fragiles et demandent à être manipuler avec soin. 

⭕️ Livré sous tube postal.

⭕️ Ces katagami font aussi de jolies décorations murales (sous cadre pour les protéger) et les filets sont souvent utilisés pour orner des abat-jour, mais là, un peu d’expérience s’impose.




  • Modèle : 17NA307
  • Disponibilité : En Stock
  • 110€

Options disponibles

ChrysanthèmesApparus au Japon au cours du XIIIe siècle, les katagami sont d’élégants ..
200€
H.T : 200€

Feuilles de ginkgô, ichôCe pochoir annonce l'automne avec un motif végétal bien connu de tous a..
120€
H.T : 120€

Feuilles d'érablesCette technique de teinture sophistiquée au pochoir utilisant du papier washi de h..
75€
H.T : 75€